Edito - 22 Octobre 2017

Les photos de l'Église catholique en Gironde:

Flickr: 76383460@N06

"Ensemble, osons la mission"

Tel est le thème de cette journée missionnaire mondiale.

Il ne s'agit pas, il ne s'agit plus, d'aller à l'autre bout du monde pour porter l'évangile, même si rien ne l'interdit. Il s'agit de susciter, de ressusciter en nous le désir de l'annonce de la Bonne Nouvelle du Christ, et de prier Dieu qu'il donne fécondité à ce qu'il nous inspire de faire.

On voit bien dans certaines célébrations de baptême, de mariage ou d'obsèques, que beaucoup écoutent avec attention ce qui peut être dit,regardent ce qui peut être fait, parce qu'ils se sentent comme des étrangers. Ils écoutent et regardent avec un cœur neuf, ils sont intéressés, tantôt méfiants, tantôt confiants. Voilà pour une part notre terre de mission.

En Gironde, de nombreux secteurs pastoraux, je l'ai déjà évoqué ici, ont animé des semaines de mission, temps forts où l'on va proposer des rencontres, où l'on va proposer l'évangile, où l'on va faire entendre une bonne nouvelle, LA Bonne Nouvelle : le Seigneur notre Dieu s'est approché de vous.

Je souhaite ardemment que nous fassions cela au carême 2019.

Pourquoi ? Pas pour rameuter la population, pas pour gonfler les troupes, pas pour faire des adhérents ; mais pour avoir la joie de faire connaitre Jésus, pour avoir la joie de faire des frères.

Sans attendre 2019, le terrain missionnaire est là.

Déjà, "ensemble, osons la mission".

Votre curé, Gérard Faure

"Ensemble, osons la mission"

Tel est le thème de cette journée missionnaire mondiale.

Il ne s'agit pas, il ne s'agit plus, d'aller à l'autre bout du monde pour porter l'évangile, même si rien ne l'interdit. Il s'agit de susciter, de ressusciter en nous le désir de l'annonce de la Bonne Nouvelle du Christ, et de prier Dieu qu'il donne fécondité à ce qu'il nous inspire de faire.

On voit bien dans certaines célébrations de baptême, de mariage ou d'obsèques, que beaucoup écoutent avec attention ce qui peut être dit,regardent ce qui peut être fait, parce qu'ils se sentent comme des étrangers. Ils écoutent et regardent avec un cœur neuf, ils sont intéressés, tantôt méfiants, tantôt confiants. Voilà pour une part notre terre de mission.

En Gironde, de nombreux secteurs pastoraux, je l'ai déjà évoqué ici, ont animé des semaines de mission, temps forts où l'on va proposer des rencontres, où l'on va proposer l'évangile, où l'on va faire entendre une bonne nouvelle, LA Bonne Nouvelle : le Seigneur notre Dieu s'est approché de vous.

Je souhaite ardemment que nous fassions cela au carême 2019.

Pourquoi ? Pas pour rameuter la population, pas pour gonfler les troupes, pas pour faire des adhérents ; mais pour avoir la joie de faire connaitre Jésus, pour avoir la joie de faire des frères.

Sans attendre 2019, le terrain missionnaire est là.

Déjà, "ensemble, osons la mission".

Votre curé, Gérard Faure

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+