Edito - 25 Décembre 2017

Les photos de l'Église catholique en Gironde:

Flickr: 76383460@N06

Ce bébé, c’est Dieu qui me rencontre.

Je regarde :
Il est pauvre, il n’a rien à Lui, Lui le maître de la création.

Faible, dans l’obscurité d’une étable, incapable d’agir, Lui en qui tout fut créé.

Dépendant, de Joseph, de Marie qui le nourrit, lui donne sa chaleur et sa vie. Il ne peut demeurer dans ce monde des hommes que dans la mesure où il est accueilli par nous, Lui le maître dont dépendent toutes les créatures.

J’entends :

Cet enfant incapable de parler, lui qui est la Parole. Qui ne dit rien d’intelligible mais qui, en étant là, dit l’amour du Père pour nous.
Marie qui se tait, portant toute son a en on sur ce bébé qu’elle adore à mon regard, à mon amour. Joseph qui veille, qui écoute.

Je choisis de fréquenter ce Dieu pauvre, faible, et qui a besoin des autres. Dieu se fait homme, Sans richesse, puissance, ni force ; mais dans la pauvreté, la faiblesse, la dépendance.

Nous pensons à tort que la réussite s’exprime dans le succès, la puissance, le fait de ne pas avoir besoin des autres, l’indépendance. Les chemins du Seigneur sont surprenants ! Laissons-le nous étonner.

Votre curé, Gérard Faure

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+